Si les devoirs volent du temps familial, ils en volent aussi à l’école et donc au temps d’apprentissage des élèves. Le maître doit vérifier que les devoirs ont été bien faits et les corriger. Cela se fait parfois dans la classe durant le cours, ou alors le professeur reprend la pile de devoirs à corriger chez lui.

Le temps de correction est généralement inefficace en termes d’apprentissages, ou est une charge de plus pour le maître. Ceci est sans doute la raison qui explique que plus de 50% des professeurs belges ne vérifient pas ou peu les devoirs faits à la maison. La Belgique est parmi les pays où les devoirs sont les moins corrigés et donc, parmi plus mauvais élèves de la classe avec la Suède et la Finlande[1].

Tout ça pour ça…. !!!

Et pour finir : Conclusions : Il y a des solutions, mais rappelons-nous que l’échec scolaire tue !



[1] Isac Maria Magdalena et al. Teaching practices in primary and secondary schools in Europe: Insights from large-scale assessments in education. Luxembourg : Commission européenne. 2015

Pin It on Pinterest

Share This