Une nouveauté qui mérite un coup de chapeau

Le Gouvernement s’engage à garantir à chaque enfant un potage gratuit à l’école. Ça mérite d’être relevé et salué car c’est un levier important pour la santé d’un nombre croissant d’enfants issus de familles vivant dans la grande pauvreté.

Une DPC tiraillée entre des visions très différentes de ce qu’il faut changer

Cette DPC apparait clairement comme un compromis entre différentes formations politiques qui n’ont pas le même projet de société et donc pas la même vision des changements fondamentaux qu’il faut absolument introduire dans notre système scolaire pour qu’il soit plus émancipateur et moins inégalitaire.

Est-ce que les compromis politiques à la Belge permettent de porter une réforme aussi ambitieuse pour l’enseignement que celle qui est profilée dans le Pacte ? Nous ne le pensons pas.

Sentiment pour conclure, qu’on n’a pas avancé mais plutôt reculé avec cette DPC.

Lire ces 14 pages laisse un petit goût amer d’inventaire à la Prévert2…

De longues énumérations de petites mesures ne font pas un projet politique fort.

Et pourquoi certains éléments du Pacte y sont textuellement repris, d’autres y sont exprimés mais différemment et d’autre encore sont complètement omis ?

Différentes hypothèses peuvent être posées : A-t-elle été trop vite écrite ? Ou rédigée par des négociateurs croyant bien faire et pas au fait des multiples enjeux incontournables du changement de l’école ? Ou est-elle révélatrice d’un recul déjà par rapport aux ambitions du Pacte ?

Il va falloir que les partis clarifient rapidement les zones d’ombre.
Pour qu’on puisse y croire encore.

Pour la Plate-forme de lutte contre l’échec scolaire :

Fred Mawet, CGé (Changement pour l’Egalité)

2. Nous faisons référence au poème de Jacques Prévert nommé « Inventaire »

Retour vers la conférence de presse du 27 septembre 2019

Pin It on Pinterest

Share This