L’Ecole, ainsi que tous les milieux d’accueil de l’enfance, sont des endroits où les paroles, les actes et les discours homophobes et hétérosexistes sont encore trop fréquents. Des familles, des enfants en souffrent.

En Belgique, comme dans les rares pays respectueux des Droits fondamentaux, les familles homoparentales bénéficient des mêmes droits que les familles hétéroparentales. Elles bénéficient donc de l’égalité juridique. C’est en matière d’égalité sociale que le chemin est encore encombré d’innombrables obstacles, notamment dans les lieux d’accueil des enfants. Les familles et les jeunes LGBT se heurtent à la persistance de discriminations et de violences dont l’École n’est pas, loin de là, préservée.

Les enfants des familles homoparentales sont souvent victimes d’homophobie ou d’hétérosexisme . À l’École, l’homosexualité est une réalité mais elle reste encore trop souvent un tabou. Tous les jeunes LGBT fréquentent les établissements scolaires en Communauté française et, depuis 2005, les familles homoparentales existent officiellement à l’École et doivent être accueillies, avec leurs enfants, dans les mêmes conditions de droits et de devoirs que les autres familles.

L’École doit s’adapter à cette nouvelle réalité et se donner les moyens de lutter contre les LGBT-phobies, dont les conséquences peuvent être dramatiques pour les élèves : l’homophobie et la transphobie vécues ou intériorisées conduisent, chaque année, des jeunes garçons et des jeunes filles à des tentatives de suicide, ou au suicide.

9 mai 2015 : Colloque «  Que voulons nous comme école ?  »

Pin It on Pinterest

Share This