Nombreux sont les parents qui se comportent comme des consommateurs attendant une note comme on attend un salaire « Tout travail mérite salaire… ». C’est ce qu’ils ont appris quand ils étaient sur les bancs de l’école et visiblement celle-ci ne leur a pas appris à remettre les dogmes en question. Bref, ne leur a pas appris à réfléchir. 

Les parents tiennent aux notes parce qu’il s’agit d’une course. Les premiers arrivés seront les mieux servis, ils auront les meilleurs diplômes. Ils ont été formés ainsi. Leurs propres parents leur ont mis la pression durant toute leur scolarité et cette dernière n’a tourné qu’autour de la note. Ensuite, ce ne sont pas des professionnels de l’éducation et ils n’imaginent pas qu’il est possible d’évaluer autrement (la plupart des professeurs non plus, d’ailleurs). Et, quand par hasard, ils sont confrontés à un système qui ne donne pas de notes, ils perdent pieds « Comment vais-je savoir si mon enfant connaît ses matières ? ». La note est tellement facile à comprendre : on a réussi plus ou moins brillamment ou on est en échec. Du moins, le croient-ils.

La faute en revient aux établissements scolaires et aux professeurs pour qui la note est un système d’évaluation facile et rapide. Il ne leur est pas nécessaire de se lancer dans des explications et encore moins de réfléchir à des solutions pour aider leurs élèves en difficultés. En mettant une note, ils « sanctionnent » un être humain en le mettant en concurrence avec ses pairs. En somme, ils le responsabilisent de leurs incompétences à transmettre les savoirs à tous les élèves. 

Une fois que les parents sont confrontés à un système qui ne met plus leur enfant en compétition avec les autres et qui ne produit plus d’échecs, la plupart y adhèrent et le trouvent mieux que les points. En effet, ceux-ci sont souvent incompréhensibles et sources de questionnements jamais apaisés car l’école n’est jamais disponible pour se justifier. Les parents sont aussi très critiques. Ils ne comprennent pas les évaluations qui sanctionnent trop durement les élèves, ou les professeurs qui passent plus de temps à les évaluer qu’à les former. »

Pin It on Pinterest

Share This